Les filtres à eau Berkey® et le sélénium

Le sélénium, bien qu’indispensable pour notre santé, doit être absorbé en quantité infinitésimale. Notre eau de boisson en contient parfois une trop grande concentration avec des effets mal connus. C’est un phénomène mondial préoccupant. Cet article vous en dit plus sur cette pollution.

Le sélénium est un antioxydant puissant, appartenant au groupe des oligo-éléments qui est vital pour notre organisme. Il permet de prévenir le développement de certains cancers ou maladies cardiaques et aide à lutter contre le cholestérol ou l’arthrose.

Mais si sous forme de trace, il est indispensable, il en va autrement lorsque sa concentration augmente. A l’échelle Européenne, sa valeur limite de potabilité est fixée à 10 microgrammes par litre. C’est une valeur de précaution et il est difficile de fixer une valeur plus précise car il existe assez peu d’études épidémiologiques. Ce que nous savons par contre, c’est que le sélénium est toxique à plus forte dose.

Pendant 20 ans, un biologiste américain a étudié la disparition des poissons du lac Belews en Caroline du Nord qui jouxte une centrale électrique fonctionnant au charbon. Ces poissons ont commencé très tôt à présenter d’importantes malformations sur différentes parties du corps (squelette, tête, yeux…). 95 % des espèces ont disparus en quelques années et plus de vingts après, d’importantes concentrations de sélénium sont encore trouvées dans les sédiments et dans la chaîne alimentaire des poissons survivants...

La pollution au sélénium est insidieuse car il n’y a pas de mortalité brutale et elle passe souvent inaperçue. Il s’agit d’un polluant géogénique, c’est à dire naturellement présent dans la roche et passant dans l’eau lors de forages réalisé pour la captation de l’eau. Il s’agit d’ailleurs d’un indicateur mettant en lumière l’utilisation de nappes trop profondes. Et c’est malheureusement une tendance actuelle. En effet, afin de mieux se protéger des pollutions de surface de plus en plus nombreuses, on a tendance à creuser de plus en plus profond.

Une autre source de cette pollution pourrait être industrielle ou agricole. L’entreposage de déchets à base de charbon consumé pourrait, par lessivage, contribuer à une contamination au sélénium. En agriculture, c’est l’étendage de boues d’épuration ou l’utilisation d’engrais riches en sélénium qui pourraient être la source d’une pollution importante.

La pollution par le sélénium est un phénomène mondial et la pollution des milieu aquatiques par cette substance se généralise tout autant dans les villes que dans les campagnes, dans les plaines en montagne, de la forêt la plus éloignée aux glaces des pôles. Les analyses effectuées dans les milieux naturels sont souvent concentrées sur des polluants plus courants et prioritaires mais c’est omettre que la pollution au sélénium peut poser des risques très importants à long terme pour les habitats aquatiques et les ressources halieutiques. La prise de conscience des biologistes vis à vis de ce polluant est importante parce qu’une fois qu’un milieu naturel est contaminé au sélénium, s’enchaîne alors une cascade d'événements de bioaccumulation qui rend toute intervention à posteriori presque impossible.

En attendant que soit mise en place une réelle gestion des risques basée sur des objectifs de qualité de l'eau pour prévenir au mieux les impacts biologiques, vous pouvez utiliser les système de purification d’eau Berkey® qui à l’aide de ses filtres Black Berkey® élimine plus de 99.9 % du sélénium contenu dans l’eau comme en atteste les analyses réalisées par un laboratoire indépendant.

Dimanche Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre

Création d'un nouveau compte

Vous avez déjà un compte ?
Changer de compte Ou Réinitialiser le mot de passe